Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 12:24

En ce qui concerne le savon barre, ce sont les huiles utilisées qui lui donneront ses caractéristiques. Autant vous dire que nous arrivons là à la partie la plus délicate si l'on considère le nombre d'huiles disponibles sur le marché.


 http://img84.imageshack.us/img84/5734/photos20huile201yu0.jpg

Les huiles sont composées d'acides gras que sont les acides laurique (contenu principalement dans l'huile de coco), myristique, palmitique (contenu principalement dans l'huile de palme), stéarique (contenu principalement dans le beurre de karité), ricinoléique (contenu uniquement dans l'huile de ricin), oléique, linoléique, linolénique (ces trois derniers acides sont contenus dans de nombreuses huiles). Chaque huile contient un ou plusieurs de ces acides dans des proportions différentes, mais aucune ne les contient tous. C'est pour cela qu'il est préférable de mélanger les huiles, afin d'avoir un peu de chaque acide, ce qui fera une recette équilibrée.

 

 

 

Commençons par nous pencher sur les caractéristiques que doit posséder le savon idéal :

  • Il doit être dur, fondre lentement à l'utilisation, et ne pas tomber en lambeaux lorsqu'il est un tant soit peu mouillé. Ces caractéristiques sont apportées par les acides laurique, myristique, palmitique et stéarique.
  • Il doit avoir une mousse dense (apportée par les acides laurique, myristique et ricinoléique), ferme et abondante (apportées par les acides palmitique, stéarique, ricinoléique).
  • Il doit être doux, plus ou moins crémeux selon les goûts, et avoir une texture agréable. Ces caractéristiques sont apportées par les acides ricinoléique, oléique, linolénique et linoléique.
  • En ce qui concerne sa capacité à nettoyer, ne vous inquiétez pas, TOUS les savons lavent...

 
Si vous avez bien suivit le paragraphe qui précède, vous aurez compris, qu'à mon avis, certaines huiles sont indispensables à la confection d'un savon : l'huile de coco, l'huile de palme et l'huile de ricin. On pourrait ajouter le beurre de Karité, s'il n'était pas si cher... Ces huiles permettent à mon sens de construire votre savon. Une fois ces huiles incorporées, vous n'avez plus qu'à jouer sur la composition du reste du savon pour obtenir la douceur, l'onctuosité, la texture que vous souhaitez avec d'autres huiles. Bien entendu, elles peuvent être remplacées par d'autres huiles, mais celles-ci ont l'avantage d'être plutôt bon marché et de se trouver à peu près partout. Personnellement je les incorpore à raison de 55% de mon savon. Après plusieurs tâtonnements, ce sont les pourcentages que j'ai trouvés intéressants. Voici ma recette fétiche : 30% de coco, 20% de palme, 5% de ricin.
Ensuite, pour le côté doux et crémeux du savon, mon huile de prédilection est l'huile d'olive. Contrairement à certaines croyances, l'huile d'olive de donne pas un savon mou, même à haute dose. À l'utilisation, elle donne un crémeux qui peu virer au gluant si la cure n'a pas été assez longue, ou si elle est fortement dosée. Personnellement j'adore, mais d'autres détestent. Encore une fois, à vous de tester! En deuxième position viennent les graisses animales, qui à mon sens donnent un toucher particulier et unique aux savons. En troisième l'huile de macadamia, pour son crémeux et sa douceur. En quatrième ex aequo, les huiles de colza, tournesol et noix. Attention, ces huiles donnent un savon mou, qui peut rancir. à utiliser avec modération, avec un faible surgraissage et de la vitamine E. L’huile de pépin de raisin est pas mal également. Je n'ai jamais testé les beurres de karité et de cacao, mais ça ne saurait tarder. Voilà, il me semble avoir fait le tour des huiles 

On peut aussi faire des savons avec une seule huile, car on aime les caractéristiques de cette huile en particulier. Le savon à une seule huile le plus connu est le savon de castille, constitué de 100% d'huile d'olive. Autant vous dire que moi qui adorehttp://www.le-beurre-de-karite.com/images/beurre-de-karite-brut.jpg les savons bien équilibrés et bien construits, j'aime par dessus tout les 100% olive... Ce sont des savons capricieux, certes, ils demandent de long mois de cure, une bonne fleur de douche pour donner de la mousse, mais ils sont tellement doux! J’adore les castille...
On trouve aussi communément les 100% coco, parfois très surgraissés pour le corps (entre 20% et 50% de surgraissage), parfois très peu pour le ménage (entre 0% et 3%). Ce sont des savons qui donnent beaucoup de mousse, ils sont très durs et très blanc. Personnellement je ne jure que par eux pour le ménage, mais je les déteste pour le corps. Inversement mon frère déteste les castille mais adore les 100% coco... Nous avons donc la secte des castille et la secte des coco, (nous parlons bien de savons, hein, pas de l'inquisition VS Mélenchon ) et à vous encore une fois de vous faire votre opinion!


A mi chemin entre le 100% et le multiple huile nous avons le biwil (comprendre bi-huile pour deux huiles) ou bibeurre, qui permet de garder les caractéristiques de l'huile que l'on aime, tout en atténuant ses défauts. Je vous renvoie au blog de Ppk qui a fait plusieurs essais de biwil avec de l'huile de coco. On trouve aussi beaucoup l'association coco/olive.
 
Petite précision sur :

  • L'huile de palme : achetée Bio, elle ne participe normalement pas à la déforestation de l'Asie et aux catastrophes écologiques et humaines qui s'en suivent. Attention cependant, Bio ne veut pas dire équitable... vous en trouverez au rayon frais de votre magasin bio, avec les beurres et margarines, elle est utilisée pour la friture.
  • L'huile de coco : la Végétaline que vous utilisez pour vos frites est de l'huile de coco. En regardant les ingrédients de votre Végétaline, vous verrez peut-être "huile de coprah". c'est pareil, elles ne sont juste pas extraites de la même partie du fruit. mais c'est le même indice de saponification, donc pas de problème. certains disent que l'huile de coco dosée à plus de 30% a tendance à dessécher la peau. Je suis assez d'accord avec ça. A vous de voir.
  • L'huile de ricin : dans son livre "mes recettes de savon", Mélinda Coss dit que l'huile de ricin accélère la trace. Je n'ai jamais pu vérifier car de mémoire je n'ai jamais fais de savon sans ricin, mais j'ai toujours des traces assez rapides, donc...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

www 09/08/2014 16:03


Merci pour les infos utiles

Estellka 11/08/2014 15:31



de rien!



www 09/08/2014 16:02


votre blog est très intéressant bravo

Estellka 11/08/2014 15:30



merci!



Ubulle 20/02/2014 10:06


merci pour ta réponse


voilà les % :


saindoux 26 % - coco 25 % - palme 20 % - pépin de raisin 27 % - cire d'abeille 2 %


oui si j'avais prévu de mettre de la cire d'abeille c'était pour compenser le manque de conditionnement


merci encore pour ta gentillesse


je te souhaite une bonne journée


 

Estellka 09/05/2014 21:26



de toute façon si tu l'as oubliée, c'est clair que ça vient de là.


bonne journée à toi aussi, j'espère que tes savons suivants seront plus concluants


:)



Ubulle 22/12/2013 14:21


merci encore our ce moyen d'échanges


je bute actuellement sur les huiles : j'ai pour la première fois employé de l'huiles de pépin de raisin (huile réputée en cosmétique pour etre bénéfique aux peaux sèches) sur la foi de soaping
101 qui disait que les huiles gardent leurs propriétés lors de la saponification, et là je me suis retrouvée avec de la peau de lézard sur les mains le lendemain de l'essai.


donc je me demande comment prévoir ce genre d'inconvénient


voilà la formule du savon en question calculé sur mendrulendia


saindoux 98 g ; coco 93 g ; palme 74 ; pépin de raisin 100 g ; cire d'a&beille 7 g (oubliés dans l'instant)


les ajouts : curcuma, paprika, charbon, soie, lait deshydraté de vache et d'amande plus he 1 %


et les couleurs n'ont pas marché j'ai encore du chemin à parcourir


et je suis ravie de partager cette expérience un peu ratée car j'espère améliorer avec votre avis le résultat prochain


merci pour ce renseignement que le savon olive bonifie avec le temps son aspect gluant s'aténue avec un long temps de cure et je viens de le constater grâce à vos observations


je vous souhaite à toutes un excellent temps de fètes de Noël


 

Estellka 18/02/2014 17:23



si tu as oublié la cire d'abeille, ça peut venir de là, tu as peut-être un savon pas assez surgraissé, voire caustique. as-tu fais le test de la langue (lécher le savon, s'il a un gout de savon,
c'est ok, si ça fizzz sur la langue c'est qu'il est caustique).


ensuite, moi je pense que les huiles ne gardent pas leurs propriétés dans un savon, et en plus l'huile de pépin de raisin fait rancir le savon, donc à mon avis ce n'est pas une bonne idée, mais
ça n'engage que moi.


enfin, pour t'aiguiller plus précisément, j'ai besoin de ta recette en % car les grammes ça ne me parle pas suffisamment.



keïta 28/12/2012 22:27


bonjour ESTELLE


merci de m'avoir répondu. malheureusement je ne retrouve pas mon appareil photo du coup je ne peux guère vous envoyé celle-ci.en ce qui concerne mon savon il a commencer à craqueler après le
démoulage. c'est la 1ère fois que ça m'arrive; du coup ça me pose question. voici ma recette calculer sur soapcalc:15og de hv de coco (vegétaline), 100g dh de palme, 100g de b. de karité, 80g dh
de noisette et 70g dh de tournesol. lessive de soude pour un surgraissage à 8%. j'en profite pour vous poser cette question qui peut paraître bête. c' la 1ère fois que je fais mon savon
 avec un surgraissage à 8%. du coup j'ai ajouté 40g d'huile d'avocat à la trace c'est bon ou pas? Car d'habitude j'utilise un surgraissage intermédiaire.  j'irai faire un tour sur le
forum donc vous m'avez parlez. je vous remercie d'avance.......

Estellka 07/01/2013 19:53



eh bien je ne vois pas ce qui as pu se passer... avez-vous rajouté du sel par hasard? sinon je ne sais pas.


pour le surgraissage, je ne comprend pas très bien: vous avez surgraissé à 0% puis rajouté 40g d'huile à la trace ou bien vous avez surgraissé à 8% + les 40g à la trace?


si vous voulez mon avis surgraisser à la trace est non seulement complètement inutile, mais également très compliqué, donc à votre place je surgraisserai dès le départ sans me prendre la tête. si
vous voulez quand même surgraisser à la trace, il faut calculer votre recette complète (c'est à dire avec l'huile de surgraissage) et mettre l'huile que vous avez choisi à la trace.  mais
sincèrement, à la trace ou avant la soude, c'est pareil.