Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 19:26

Bonjour chers amis!

 

Comme promis voici la 2ème version de mon cérat post-épilation. Si vous avez bonne mémoire, le premier comportait des ingrédients cicatrisants que je trouvais inutiles, et que j'ai donc remplacés par des ingrédients apaisants, afin de limiter les dégâts dûs aux brûlures de la cire. J'en ai profité pour tester la cire d'olive que Swahily m'a donné en test, et dans un élan d'inventivité, j'ai même ajouté du miel! Voici donc la bête :

 

2012-10-13 13.26.12La recette

 

 

Phase aqueuse (24,2%)

Infusion camomille/souci 21,2% (Apaisant)

Miel  3% (Apaisant, hydratant)

 

Phase huileuse (62,8%)

Calendula sur macadamia 30,3% (Apaisant, cicatrisant, nourissant, pénètre facilement la peau)

Millepertuis sur macadamia 15,2% (Apaisant, Répare les brûlures, cicatrisant, nourissant, pénètre facilement la peau)

Beurre de Karité 15,2% (Nourissant, regénérant.)

Cire d'olive  12,1% (Forme le cérat, emollient)

 

Ajouts (3%)

HE lavande 3% (Apaisant, cicatrisant, antiseptique)

Cosgard (Conservateur anti-bactérien)

 

Réalisation :

(pour plus de détails consultez le tuto Faire un cérat)


Désinfectez le matériel et organisez le plan de travail.

• Pesez séparément la phase huileuse et la phase aqueuse.

• Mettez-les à chauffer au bain-marie.

• Une fois la cire fondue, laissez au bain-marie éteint, versez la phase aqueuse dans la phase huileuse et fouettez énergiquement.

• Sortez du bain-marie et continuez de fouetter jusqu'au complet refroidissement. (Un petit passage au frigo est bien utile en fin de fouettage intensif)

• Ajoutez vos ajouts et mettez en flacon.

 

Utilisation :

Etalez généreusement les parties épilées tout de suite après l'épilation puis deux fois par jour pendant un ou deux jours.

 

Verdict :

L'émulsion s'est formée de manière très différente de mes autres cérats, fait avec de la cire d'abeille : l'émulsion s'est formée assez vite, mais la texture a mis beaucoup plus de temps à se former, il a fallu que je la booste un peu en la passant au frigo pour qu'elle prenne sa texture finale, qui est beaucoup plus fluide, mais tout de même très filmogène. Je suis très contente de cette texture fluide car le cérat passe mieux dans le flacon airless, ce qui est beaucuop plus pratique pour emmener chez l'esthéticienne que le petit pot, que je crains toujours qu'il s'ouvre (la texture a évolué, voir l'edit).

Le cérat pénètre plus facilement la peau qu'avec la cire d'abeille, mais forme tout de même un léger voile huileux qui protège la peau. Je trouve que la cire d'olive est vraiment très adaptée à ce type d'utilisation, le cérat est beaucoup plus agréable qu'avec la cire d'abeille!

  

EDIT : la texture a évolué elle est maintenant très ferme avec des petits grains (je ne sais pas d'où ils sortent ) qui ne sont pas très agréables. Heureusement il fond bien sur la peau, un peu à la manière d'un baume fondant. Il ne passe plus par le flacon airless du coup je suis bananée... Sinon il est très efficace, à ce niveau je le trouve mieux que la première version. C'est juste la texture qui est u npeu décevante. je retenterai cette recette sans mettre au frigo pour voir comment se comporte la texture.

 

2012-10-13 13.26.47

Zoom sur les petits grains

Repost 0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 19:23

Test pour  Mes recettes cosmétiques

  logo testeur1

Cliquez sur l'image pour accéder

directement à la boutique

 

 

 

Fiche produit :


La cire d'olive

 

 

 

Nom du produit INCI Type d'ingrédient
  Cire d'olive
  Olea Europaea   Cire

 

Aspect Solubilité Dosage Facilité d'emploi

Pastilles jaune vif, inodores,

fermes et maléables

à température ambiante (25°C)

Soluble dans l'huile

• 1% à 5% dans les savons et émulsions

• 5% à 10% dans les baumes

* * * *

 

Description Photo
La cire d'olive est une cire obtenue à partir de l'huile d'olive. Elle est douce et émolliente. Son point de fusion est de 62/65° C. La cire d'olive est également très agréable pour la réalisation de cérats, de baumes (corps, lèvres ou cheveux), barres de massage. Elle épaissit et stabilise les émulsions. Cette cire végétale est aussi une excellente alternative pour les personnes végétariennes ou végétaliennes ne souhaitant pas utiliser la cire d'abeille.   recettes-cosmetiques 0041

Mon avis sur le produit : ♥♥♥♥

J'ai beaucoup apprécié ce produit car il s'utilise très bien dans les émulsions. En effet la cire d'olive est légèrement moins filmogène que la cire d'abeille, et légèrement moins dure, ce qui permet d'obtenir des crèmes aux textures plus fluides tout en restant bien protectrices. Sans oublier que son côté emmolient apporte un petit plus bien agréable. Bien entendu il faut prendre en compte son plus faible pouvoir texturant lors des formulations, et notamment des formulations de sticks ou de crayons à maquillage, en augmentant le % pour obtenir un produit bien ferme.

 

Propriétés Idées d'utilisations

• Emolliente

• Filmogène

• Agent de texture et stabilisant dans les émulsions

• Durcisseur dans les bougies, savons et baumes (sticks)

• cérats, cold cream, baumes protecteurs

• crèmes nourissantes

• bougies de massage

• savons

• crayons à maquillage

 

Mode d'emploi Précautions d'utilisations Conservation

• Soins cosmétiques : faire fondre avec la phase huileuse, incorporer au produit et bien mélanger jusqu'à la prise de la cire

• Savons et bougies : faire fondre avec les huiles.

Attention à ne pas se brûler avec la cire chaude
A conserver à température ambiante à l'abri de l'humidité et de la lumière.

 

 

 

Recettes

 

Cérat apaisant post-épilation #2

Crayon khôl

 

Repost 0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 16:11

Bonjour chers tous!!

 

Aujourd'hui une petite recette post-épilation. En effet après l'épilation, ma peau est très rouge, irritée, et a tendance à faire des plaques brunes le lendemain. Très sexy... Pour pallier à ce désagrément un cérat bien riche avec des plantes et des gras réparateurs, cicatrisants, et anti-brûlure.

 

recettes-cosmetiques 0034La recette :

 

Phase aqueuse :

22% Infusion plantain /achilée millefeuille (cicatrisant)

 

Phase huileuse :

16% HV tournesol macérée calendula (apaise les brûlures)

16% HV noisette dans consoude (cicatrisant)

16% Huile rouge de millepertuis sur huile d'olive (apaise les brûlures, cicatrisant)

16% Karité (régénérant)

13% Cire d'abeille (forme le cérat)

 

Ajouts :

1% HE lavande vraie (cicatrisant, apaise les brûlures)

Cosgard (conservateur)

 

Réalisation : (pour plus de détails consultez le tuto Faire un cérat)

Désinfectez le matériel et organisez le plan de travail.

• Pesez séparément la phase huileuse et la phase aqueuse.

• Mettez-les à chauffer au bain-marie.

• Une fois la cire fondue, laissez au bain-marie éteint, versez la phase aqueuse dans la phase huileuse et fouettez énergiquement.

• Sortez du bain-marie et continuez de fouetter jusqu'au complet refroidissement.

• Ajoutez vos ajouts et mettez en pot.

 

Utilisation :

Etalez généreusement les parties épilées tout de suite après l'épilation puis deux fois par jour pendant un ou deux jours.

 

La texture est très épaisse, très grasse et très filmogène. Je n'ai plus les plaques brunes mais les rougeurs persistent tout de suite après l'épilation. Je pense que les actifs cicatrisants comme la consoude ne sont pas utiles ici, car après plusieurs utilisations, il me semble que c'est le côté apaisant du cérat qui est le plus intéressant. Je vais donc me lancer dans une 2ème version du cérat post-épilation, en mettant l'accent sur les propriétés apaisantes.

Repost 0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 14:57

Bonjour à tous!!

 

Comme vous le savez, je me suis lancée dans la confection de maquillage, ma première expérience étant celle du fond de teint trop sombre. J'ai donc enchainé avec un crayon khôl, beaucoup plus réussi celui-là, bien que pas encore prafait.

 

La recette

 

30% khôl en poudre (pigment)
15% cire d'abeille (durcisseur)
20% cire d'olive (durcisseur)
25% beurre karité (glissant)
10% hv ricin (glissant)

Soit pour 5ml (2 crayons)
1,5ml de khôl (= 3 DASH*)
0.75ml de cire d'abeille (= 2 PINCH*)
1ml deml de cire d'olive( = 2 DASH*)
1,25ml de beurre de karité( = 1 TAD* + 1 DROP*)
0.5ml de ricin (= 1 DASH*)

 

recettes-cosmetiques 0037

 

La réalisation :

 

Je vous préviens tout de suite, c'est hyper galère à faire! Mais vraiment, je ne vous ment pas c'est galère à tous les niveaux : recette, confection et vaisselle!

 

1- Préparez le plan de travail. Il n'est pas nécessaire de désinfecter le plan de travail puisque la recette ne contient pas de phase aqueuse.

2- Faites chauffer au bain-marie les cires et corps gras dans un petit becher à bec fin. (Déjà là c'est la misère car le bécher flotte. Il faut donc le tenir. Mais c'est chaud...)

3- Sortez le becher et ajoutez le khôl, mélangez bien. (Le seul point positif de la préparation : ça se mélange bien!)

4- Remettez le tout au bain-maire et laissez chauffer pour que la préparation soit très chaude. (On se brûle à nouveau...)

5- Penchez légèrement le crayon et versez la préparation dedans. Lorsqu'elle ressort par l'autre bout, redressez le crayon pour en boucher l'extrémité et terminez de verser. (Là encore la galère car on ne voit pas quand ça sort à l'autre bout... d'une part on tient le crayon donc la main gène pour voir, et d'autre part, on regarde où on verse, le trou est tellement petit! Impossible d'avoir les yeux à deux endroits différents!)

6- Laissez refroidir le crayon et taillez-le.

 

Utilisation :


Passez le crayon au ras des cils inférieurs et supérieurs.

 

Mon avis :

 

Au niveau de la recette : Mon crayon est trop mou. Je pense que la prochaine fois je supprimerai l'huile de ricin et je baisserai le beurre de karité pour augmenter les cires. Je me demande d'ailleurs si une recette avec seulement la cire d'olive et un peu de beurre de karité ne serait pas intéressante... Je me demande aussi s'il n'y  aurait pas un peu trop de pigments, ou si c'est le khôl qui a tendance mal se répartir.Pour l'améliorer, je pense que la prochaine fois je testerai ces proportions:

 

30% khôl en poudre
15% cire d'abeille
35% cire d'olive
20% beurre karité

 

La cire d'olive : Je pense que la cire d'olive est un très bon ingrédient pour les crayons car elle a un point de fusion très bas, ce qui laisse un peu plus de temps pour couler le produit dans le crayon. Je n'ai pas eu le problème que j'ai beaucoup vu expliqué sur le forums, à savoir que la préparation fige dans le bécher avant d'avoir pu être coulée. Il faut juste penser qu'elle est un peu moins dure que d'autres cires habituellement utilisées pour les crayons, et qu'il faut donc bien penser à en augmenter le %.

 

Le rendu final : Il est quand même top! Le pigment se dépose en fine ligne juste à la base des cils, sans couler, il tient toute la journée et est très facile à l'application. Le rendu est le meilleur que j'ai obtenu depuis que je me maquille. Ce qui est quand même une belle récompense après toute cette galère

 


*TAD, PINCH, DROP, DASH, correspondent aux noms des cuillères doseuses vendues par Aroma-zone, qui permettent de mesurer des quarts de poils de cul, ce qui est fort pratique pour le maquillage.

Repost 0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 13:21

Bonjour mes petits roudoudous en sucre!!

 

Je me suis récemment lancée dans le maquillage, et je dois dire que pour le moment c'est pas encore bien au point... J'ai commencé par un fond de teint avec cette recette :

Phase huileuse 25%
macadamia 12%
karité 5%
cire n°3 5%
olivem 3%

Phase aqueuse 66%
eau minérale 43%
glycérine3%
HArose 20%

Ajouts 7%
HE géranium 0,5%
HE patchouli 0,3%
miel 2%
arrow root 2%
conservateur 0,7%


Premièrement, je ne sais pas si c'est la recette qui ne va pas ou si je me suis plantée quelque part, mais j'ai eu une crème en béton armé! Du coup j'ai rajouté pas mal d'HA rose pour la ramener à une consistance fluide, adéquate pour un fond de teint. Et du coup après quelques jours il recrache de l'eau...

Ensuite j'ai fait l'erreur de mettre mon arrow root dans mon eau avant la chauffe (j'avais oublié que c'était une fécule) et du coup ma phase aqueuse est devenue gelatineuse. Peut-être la cause de la texture trop épaisse?

Au niveau des pigments, j'ai utilisé des oxydes. Tout un programme! Plusieurs choses à savoir :

1- Avec très peu de pigments, on a une teinte très prononcée. Il faut vraiment doser avec beaucoup de parcimonie et de délicatesse. Je pense qu'il faut quand même de l'expérience en la matière pour arriver à doser au pif, en rajoutant un peu de ceci, u peu de cela en testant au fur et à mesure. Ce que je vais faire la prochaine fois c'est que je vais chercher une recette où les pigments ont déjà été pesés et mettre exactement la même quantité, à l'aide des cuillères doseuses d'aroma zone. quand j'en aurais fait plusieurs, je pourrais avoir une idée des quantités nécessaires, et je pourrais me lancer à taton.
2- Il est IMPERATIF de travailler les pigments au pilon avec du dioxyde de titane afin d'obtenir une teinte fidèle. Je m'explique : Si vous ne triturez pas vos pigment au pilon pendant un temps certain, votre poudre colorée aura une couleur différente de la couleur de votre fond de teint. Par exemple j'ai trituré ma couleur de base et à l'application je me suis rendue compte qu'elle était trop rouge. J'ai donc rajouté du jaune, mais la couleur de la crème ne changeait pas. cependat, quand j'ai testé sur ma peau, on aurait dit que j'avais la jaunisse! Ddonc voilà triturez allègrement vos pigments.
3- Pour avoir une teinte claire il faut rajouter du dioxyde de titane, et non pas mettre moins de poudre dans la crème.
4- L'éxedent de poudre peut servir de poudre libre avec de l'arrow root et un peu d'huile pour que la poudre ne sois pas trop volatile.

 

voilà le résultat :

 

recettes-cosmetiques 0042

 

Au final mon fond de teint est beaucoup trop foncé. Le côté positif, c'est que certe il est inutilisable, mais au moins maintenant, je sais comment m'y prendre pour avoir la bonne couleur. Je pense que la prochaine tentative sera beaucoup plus concluante en utilisant les cuillères AZ!

Repost 0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 13:20

Bonjour chers tous!!

Pour cet été je voulais me concocter un lait corporel qui sente bon les mers du sud (pour compenser un peu mon non-départ en vacances), qui pénetre bien la peau, sans laisser de film gras, tout en nourrissant bien la peau dessséchée par le soleil. Avec l'aide de murielle, sur le forum des tambouilleuse, j'en suis arrivée à cette recette :

 

recettes-cosmetiques 0035La recette :

 

Phase huileuse 30%
HV pépin de raisin 8% (fluide, pénètre facilement)
HV olive 8% (nourrissante)
HV macadamia 8% (nourissante et fluide, pénètre facilement)
BTMS 2% (co-émulsifiant, adoucit la peau)
cire n°3 4% (émulsifiant)


Phase aqueuse 67%
lecithine de soja 2% (co-émulsifiant, grande affinité avec la peau)
eau 60% (hydratation)
glycérine 5% (humectant, hydratation)
Gomme xanthane 1PDC (pour stabiliser l'émulsion)


Ajouts 3%
miel 2% (hydratant)
cosgard 0,8% (conservateur anti bactérien)
vit E 0,2% (conservateur anti-rancissement)

fragrance fleur de coton (AZ) (parfum)

 

La réalisation  :

 

Désinfectez le matériel et organisez le plan de travail

Pesez séparément les ingrédients de la phase huileuse et mettez-les au bain-marie.

Faites de même avec la phase aqueuse.

Lorsque les deux phases sont aux alentour de 75°C, versez la phase aqueuse dans la phase huileuse et fouettez énergiquement quelques secondes.

Sortez du bain-marie et continuez de fouetter jusqu'à ce que le mélange refroidisse. L'émulsion prend et la texture se forme au fur et à mesure du refroidissement.

Lorsque la crème est approximativement à 35°C, ajoutez le reste des ingrédients en mélangeant bien entre chaque ajout. Mettez la fragrance en dernier, petit à petit, en sentant régulièrement pour arriver au dosage qui vous convient.

Mettez en flacon pompe, en pot ou en flacon souple.

 

Utilisation :

Appliquez après chaque douche en massant pour bien faire pénétrer la crème.

 

Cette fois-ci encore j'ai voulu en faire une grande quantité, mais forte de mes expériences passées, j'ai bien choisi mes bols pour éviter la galère et le déphasage. Le résultat est vraiment très réussi!! La texture est assez ferme mais légère, je n'ai pas de film gras sur la peau. Je n'ai pas réussi à avoir un lait, mais tant pis se sera pour la prochaine fois! L'odeur est légère et très agréable, la peau est douce, bien hydratée. Cette crème est un vrai bonheur!

J'en ai offert à ma NSP, ma belle-mère et ma belle-soeur, qui ont toutes les deux bien apprécié cette recette.

Repost 0
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 17:49

Le plantain est un mot générique pour désigner plusieurs espèces végétales dont deux principales : le grand plantain (plantago major) et le plantain lancéolé (plantago lancéolata). Le gros avantage c'est que ces deux plantes ont les mêmes propriétés, donc pas de soucis d'identification! C'est-y pas bô ça?

 

Admirez plutôt:

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d7/Illustration_Plantago_major0_clean.jpg/250px-Illustration_Plantago_major0_clean.jpgGrand plantain ( wikipédia)  

 

 

http://lacurieusehistoiredumonde.l.a.pic.centerblog.net/502kmdgs.jpg

Plantain Lancéolé

 

Le plantain est une herbe vivace à large feuilles et a petites fleurs en épis (c'est ce qu'on utilisait quand on était petit pour faire des pistolets!!). On le trouve à peu près partout : dans les pelouses, sur les bords des chemin, même en ville, partout! Et en général en grandes quantités. Encore un avantage.

 

Propriétés :

Astringent, antibactérien, cicatrisant.

 

Utilisation :

Le plantain arrête rapidement les saignement, désinfecte légèrement la plaie et favorise la cicatrisation. C'est le remède idéal aux petites coupures.

Il est également très éfficace contre les pîqures d'insectes : il calme la douleur (et les gratouilles?) et empêche le gonflement (j'ai été bien contente de le trouver sur mon chemin lorsque je me suis fait piquer par une guèpe, juste sous l'oeil! ça m'a permi de ne pas ressembler à un boxer pendant trois jours!!). Vous pouvez l'utiliser sous forme d'infusion à ajouter dans la phase aqueuse, ou sous forme de macérât huileux, à mettre en phase huileuse. Il peut même être utilisé tel quel, en soin d'urgence : roulez les feuilles dans les mains pour faire sortir le jus, et appliquez sur la plaie ou frottez sur la pîqure.

 

Idées de soins:

Crèmes et cérats anti-crevasses, baumes cicatrisants, baumes contre les pîqures d'insectes.

 

Recettes : Cérat cicatrisant "crève crevasse"

Repost 0
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 12:23

Voici une petite recette concoctée spécialement pour ma tante qui  la peau sensible, et qui se lave le visage avec les gels nettoyants du commerces. Je lui ai donc formulé ce gel nettoyant :

 

photos 01.12 007La recette :

 

Phase 1 :

10% HA thé vert (riche en anti-oxydants, soin des peaux matures et sensibles)

10% HA hammamélis(soin des peaux sensibles)

63, 5 % eau (base du gel)

 

1% gomme xanthane (forme le gel)

 

Phase 2 :

10% SCS (tensio-actif = agent nettoyant)

4 % calendula sur tournesol (apaisant, préserve du dessèchement.)

0,2 % HE tea tree (anti bactérien)

0,5% HE lavande (apaisant)

0,8% Cosgard (conservateur)

 

 

Réalisation : (pour plus de détails consultez le tuto Faire un gel)

• Pesez la phase 1 et trasférez-la dans un bol.

• Formez le gel avec la gomme xanthane.

• Puis ajoutez délicatement la phase 2 en remuant doucement entre chaque ajout pour ne pas faire mousser.

 

Utilisation : Humidifiez le visage, prélevez une noisette de gel et massez-vous délicatement. Rincez à l'eau claire.

 

J'avais peur que le SCS soit un peu trop décapant, mais non ce gel lui a convenu. Elle a juste été dérangée par l'odeur de l'HE tea tree, mais elle s'y ai finalement habituée. J'ai essayé ce gel sur mon visage, il est très agréable, la texture est fluide mais se tient bien, la mousse est généreuse, et je n'ai pas trouvé qu'il tiraillait ma peau sensible.

photos 01.12 010

Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 23:21

Bonjour à tous!

 

Pour continuer dans ma lancée de formulation des soins cosmétiques, je souhaiterais aborder aujourd'hui la question des différents types de peau.

 

http://choupie33.c.h.pic.centerblog.net/nbdalv4a.pngDéfinir le type de peau est finalement assez simple. Ils sont au nombre de 4 : sèche, normale, grasse et mixte. Tous les autres problèmes liés à la peau ne sont pas des "types" mais des problèmes ou des caractéristiques de peau qui peuvent se combiner avec le type de peau. On peut avoir par exemple la peau grasse et sensible ; ou mature et sèche ; ou encore mixte et acnéique. Il est vrai que certains types de peaux sont plus sujets à certains problèmes : les peaux grasses sont souvent acnéiques, les peaux sèches sont plus facilement ridées... mais ce n'est qu'une généralité et il existe de nombreuses exceptions. Je traiterais donc dans cet article les types de peau et je consacrerai un autre article aux différents problèmes de peau.

Cliquez sur l'image pour accéder au site d'origine

 

Les types de peau sont définis en fonction de la quantité de sébum présent sur le visage, ainsi que sa répartition. Ils sont également parfois définis en terme de pH, mais est-ce le type de peau qui définit le pH ou le pH qui définit le type de peau? L’éternel problème de la poule et de l'œuf. Il y a peut-être une réponse scientifique à cette question, mais je ne la connais pas.

 

Pour déterminer votre type de peau il faut tout d'abord l'observer, (examen visuel) puis la toucher, la pincer légèrement entre les doigts (examen tactile). Pour vous y retrouver facilement je vous ai concocté un petit test sympa et rapide à faire :

 

Examen visuel :

 

1- Comment est votre teint?

Plutôt lisse et mat : *

Plutôt terne, brouillé, voire brillant :

Irrégulier : brillant sur le front, le nez et le menton, mat sur les joues :

Net et uniforme :

 

2- Comment sont les pores de votre peau ?

Invisibles : *

Très dilatés et visibles, même sur les joues :

Assez dilatés sur le nez, le front et le menton, mais invisibles sur les joues :

Ils sont visibles mais pas dilatés :

 

3- Avez-vous des comédons (points noirs)?

Non pas du tout ou très peu : *

Oui, plutôt pas mal, et beaucoup sur le front le nez et le menton :

Oui, sur le nez, le front et le menton :

Pas tellement. Un peu en été sur le nez le front et le menton :

 

Examen tactile :


4- Comment est-elle au toucher?

Un peu rêche, et desquame par endroits ou par moments : *

Collante ou même très collante par endroits :

Collante sur le front le nez et le menton, plus rêche sur les joues :

Plutôt douce, veloutée :

 

5- Lorsque vous la pincez, le pli qui se forme est-il?

Plutôt fin : *

Assez épais :

Moyen, ni très épais, ni très fin :

Moyen, ni fin ni épais :

 

6- après le savonnage comment se sent votre peau?

Très inconfortable, elle tiraille : *

Assez confortable, même sans crème :

Les joues tiraillent :

Ma peau est tendue mais pas inconfortable. Cela s'arrange avec une crème ou après quelques minutes :

 

 

Si vous avez obtenu :

Un maximum de *, rendez-vous sur mon article peau sèche.

Un maximum de , rendez-vous sur mon article peau grasse.

Un maximum de , rendez-vous sur mon article peau mixte.

Un maximum de , rendez-vous sur mon article peau normale.

Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 23:19

Une peau mixte est un mélange de zones sèches (généralement les joues) et de zones grasses ("la zone T" c'est à dire le nez, le front et le menton). C'est un type de peau particulièrement difficile à traiter de par son déséquilibre.

 

Comment reconnaître une peau mixte?

La peau mixte est brillante avec les pores dilatés et des comédons sur la "zone T". En revanche les joues sont plutôt mates avec un grain de peau resserré. Au niveau du toucher, elle est collante sur la "zone T", et plutôt rêche sur les joues.

 

Comment la traiter?

Au niveau des soins, il faut arriver à formuler des soins légers pour que les parties grasses ne soient pas surchargées mais également nourrissants pour que les parties sèches aient leur comptant de gras. Ce que je conseille c'est de se tartiner par zone : un seul passage sur les zones grasses, deux sur les zones sèches. Globalement la peau mixte se traite comme une peau grasse, mais avec légèrement plus de gras et/ou des gras plus nourrissants. Bien entendu, à chacun sa peau mixte, donc il va falloir faire plusieurs essais avant de trouver l'équilibre qui vous convient.

 

Ingrédients recommandés :

Corps gras: je trouve que le must c'est macadamia, jojoba et pépin de raisin, qui sont à la fois nourrissantes et très fluides, elles pénètrent bien la peau. Sinon vous avez aussi nigelle et noisette qui sont conseillées pour les peaux grasses, auxquelles vous pouvez ajouter en très petite quantité (entre 3% et 5%) des huiles pour les peau sèches : Amande douce, argan, avocat, cacao, chanvre, carthame, coco, coton, germe de blé, karité, rose musquée, sésame.

Actifs hydratants : glycérine, miel, lactate de sodium, acide hyaluronique, panthénol, protéines de soies, silicone végétal.

Actifs et plantes rééquilibrants et/ou purifiants : Argiles, poudre d'alun, oxyde de zinc, propolis, bacti-pur, algo-zinc, ortie, sauge officinale.

Huiles essentielles :  arbre à thé, agrumes.

 

 

Recette de base pour peau mixtes

 

Phase huileuse : 20% à 25% dont :

émulsifiant : 5% à 8 %

beurre ou huile : 12% à 20%

 

Phase aqueuse : 65% à 80% dont :

eau : 58% à 78%

glycérine : 2% à 5% (ou lactate de sodium 1% à 5%)

miel : maximum 2%

 

Ajouts : 0% à 10%

 

Conservateurs (antioxydant et antibactérien, à doser selon les indications du fournisseur)

 


Sources : Aroma-zone, Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy

Repost 0