Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 23:18

La peau normale a un pH de 6,5 ; elle est dite neutre. Une peau est normale lorsque la production de sébum est équilibrée : suffisemment importante pour maintenir l'hydratation de la peau, mais pas trop importante non plus, pour ne pas la surcharger de gras. C'est un type de peau assez rare, mais je pense que le passage à la cosmétique fait-main peut énormément aider à tendre vers cet idéal.

 

Comment reconnaître une peau normale?

La peau normale a un aspect velouté, elle ne brille pas, les pores de la peau sont visibles mais pas dilatés, elle ne comporte pas de points noirs. Au niveau du toucher, elle est douce et moelleuse, le pli est moyennement épais lorsqu'on le pince. Elle tire très peu après la douche et est assez confortable.

 

COmment la traiter?

Pour formuler un soin pour peaux normales, il suffit d'en maintenir l'équilibre en apportant juste ce qu'il faut de gras et d'hydratation.

 

Les ingrédients recommandés:

Les corps gras : huile de chanvre, inca inchi, jojoba, noisette, noyaux d'abricot, pépin de raisins, rose musquée.

Les actifs hydratants : actifs hydratants : glycérine, miel, lactate de sodium, acide hyaluronique, panthénol, protéines de soies, silicone végétal.

Huiles essentielles : rose 0,5ml + bois de rose 5ml (juste pour le plaisir).

 

Recette de base pour peau normales

Phase huileuse : 20% à 25% dont :

émulsifiant : 5% à 8 %

beurre : max 5%

huile : 7% à 20%

 

Phase aqueuse : 65% à 80% dont :

eau : 58% à 78% (dont hydrolat/infusion 20%)

glycérine : 2% à 5% (ou lactate de sodium 1% à 5%)

miel : maximum 2%

 

Ajouts : 0% à 10%

 

Conservateurs (antioxydant et antibactérien, à doser selon les indications du fournisseur).

 


Source : Aroma-zone, Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy

Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 23:17

La peau sèche a un pH inférieur à 6,5 ; c'est une peau dite acide. Une peau est sèche lorsqu'elle manque d'eau. Ce manque d'eau peut-être lié à différents facteurs, mais notamment à une production de sébum insuffisante ou à des nettoyages trop décapants. En effet, lorsque la couche de sébum est insuffisante, le film lipidique de la peau est pratiquement inexistant et l'eau s'évapore de la peau plus facilement ce qui entraîne sa déshydratation. il faudra donc à la fois la nourrir et l'hydrater!

 

Comment reconnaître la peau sèche ?

Visuellement, la peau sèche a un aspect lisse et mat (qui ne brille pas), le grain de la peau est resserré et il n'y a pas de comédons (les points noirs). Elle peut éventuellement se desquamer (peler). Au toucher elle a un aspect plutôt rêche, et lorsqu'on la pince entre les doigts, le pli qui se forme est plutôt fin. elle provoque généralement une sensation de tiraillement après la douche et peut-être sujette aux rougeurs.

 

Comment la traiter ?

Pour traiter la peau sèche il est nécessaire de bien la nourrir et l'hydrater. 

 

Ingrédients recommandés :

Corps gras : Amande douce, argan, avocat, cacao, chanvre, carthame, coco, coton, germe de blé, jojoba, karité, rose musquée, sésame.

Actifs hydratants : glycérine, miel, lactate de sodium, acide hyaluronique, panthénol, protéines de soies, silicone végétal.

Huiles essentielles : seule : bois de rose; en synergie : palmarosa et sauge, 20 gttes de chaque pour 100 g de produit.

 

 

Recette de base pour peau sèche :


Phase huileuse : 25 à 35% dont :

émulsifiant : 5 à 10 %

beurre : 5% à 10%

huile : 10% à 25%

 

Phase aqueuse : 55 à 75% dont :

eau : 48% à 73% (dont infusion/hydrolat 20%)

glycérine : 2% à 5% (ou lactate de sodium 1% à 5%)

miel : maximum 2%

 

Ajouts : 0% à 10%

 

Conservateur (antioxydant et antibactérien, à doser selon les indications du fournisseur).

 


Source : Passeport santé, Aroma-zone, Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy

Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 20:20

La peau grasse a un pH supérieur à 6,5 ; elle est dite basique. Une peau est grasse lorsque la production de sébum est trop importante et qu'elle surcharge la peau. Il s'ensuit un aspect brillant (généralement peu apprécié) et l'apparition de comédons ou points noirs, résultats de l'oxydation du sébum dans les pores de la peau.

 

Comment reconnaître une peau grasse?

Visuellement la peau grasse est brillante, chargée. Les pores sont largement visibles, et on peut noter la présence de comédons. Au toucher la peau est collante et présente des irrégularités. Quand on la pince, le pli qui se forme est assez épais.

 

Comment la traiter?

Au niveau des soins, il faut formuler des recettes légères en gras, qui contiennent des actifs régulateurs, équilibrants et assainissant. De plus, il ne faut pas l'agresser par des soins nettoyants trop décapants, qui suppriment le sébum un temps mais qui en stimulent la production quelques minutes plus tard. L'été, vous pouvez même remplacer votre crème de jour par un gel léger en huile mais hydratant.

 

Les ingrédients recommandés :

Corps gras : jojoba, macadamia, nigelle, noisette, pépin de raisin.

Actifs hydratants : glycérine, miel, lactate de sodium, acide hyaluronique, panthénol, protéines de soies, silicone végétal.

Actifs et plantes rééquilibrants et/ou purifiants : Argiles, poudre d'alun, oxyde de zinc, ortie, sauge officinale, propolis, bacti-pur, algo-zinc.

Huiles essentielles : géranium, lavande officinale, mandarine à part égale (en synergie). Patchouli, citron, lavande officinale, niaouli : 2 gttes de chaque (en sauna facial si comédons et acné).

 

Recette de base pour peau grasses :

Phase huileuse : 15 % à 20% dont :

émulsifiant : 5% à 8 %

huile : 7% à 15%

 

Phase aqueuse : 65% à 80% dont :

eau : 58% à 78% (dont hydrolat/infusion 20%)

glycérine : 2% à 5% (ou lactate de sodium 1% à 5%)

miel : maximum 2%

 

Ajouts : 0% à 10%

 

Conservateur (antioxydant et antibactérien, à doser selon les indications du fournisseur).

 


Source : Aroma-zone, Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy

Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 09:15

Bonjour chers tous!

 

J'ai eu le grand plaisir d'être contactée par Naturi Ebene pour être testeuse pour sa boutique Mes Recettes Cosmétiques.

 

logo testeur1

 

Elle va donc m'envoyer tous les mois un produit à tester sous forme de recette(s) que je publierai sur mon blog. Je vous ai également concocté des petites fiches produits de derrière les fagots, vous m'en direz des nouvelles! Mais ça c'est exprès pour vous par ce que je vous aime bien

 

Je suis absolument ravie de ce nouveau partenariat, Merci beaucoup à toi de m'avoir contactée!

 

Rendez-vous donc d'ici quelques temps pour la première recette!

Repost 0
Published by Estellka - dans Les présentations
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 20:44

Bonjour à tous! Aujourd'hui un petit tutoriel pour apprendre à faire un cérat!

 

Un cérat est une émulsion, et plus précisément une émulsion eau dans huile, donc plutôt un soin gras, filmogène et protecteur que j'apprécie énormément! Pourtant je n'aime pas tellement les produits gras, et encore moins filmogènes, mais un cérat est moelleux, tendre, faire un cérat c'est commen manger de la guimauve. Et c'est un soin très efficace localement pour protéger ou pour calmer, cicatriser. Je l'apprécie particulièrement en crème visage pour protéger ma peau fragile des grands froids, en soin réparateur de coups de soleil, en soin bébé et en soin post-épilation. C'est une formule très polyvalente et très agréable. Vraiment je sui FAN des cérats!

 

http://www.biusante.parisdescartes.fr/imutil/galien_edit.jpg 

Claude Galien, né à Pergame en 131, et mort en 201, est un médecin grec de l'Antiquité.

Considéré comme l'un  des pères de la pharmacie, il a eu une influence durable

sur la médecine chrétienne, juive et musulmane du Moyen Âge.

Premier médecin à mettre au point la formule du Cérat, d'où le nom "cérat Galien".   

(Source : Wikipédia)

 

 

Le cérat est considéré comme une émulsion facile à réaliser, et souvent conseillé aux débutantes comme première émulsion. Personnellement, il m'a longtemps fait peur, car je ne comprenait pas comment l'huile et l'eau pouvaient se mélanger sans cire émulsifiante. Et finalement je trouve que c'est effectivement une émulsion qui prend facilement, et qui reste très stable. Aucun de mes cérats n'a déphasé alors que j'ai eu ce problème avec plusieurs crèmes. Les mystères de la chimie!!

 

En voici la formule, telle qu'elle est inscrite au formulaire national numéro 74 : 

 

(pour 100g environ)

Blanc de baleine 16 g
Cire d'abeille blanche 8 g
Huile d'amande douce 55 g
Eau distillée de rose 16 g
Teinture de Benjoin 4 g
Essence de rose 0,04 g
Borate de Sodium ou Borax 0,50 g

 

Cette recette, telle que présentée ici, pose deux problèmes :

  • Le blanc de baleine est effectivement de la graisse de baleine, un animal protégé car en voie de disparition. A remplacer donc.
  • http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Borax_-_Kramer_Borate_deposit%2C_Boron%2C_Kern_Co%2C_California%2C_USA.jpg/250px-Borax_-_Kramer_Borate_deposit%2C_Boron%2C_Kern_Co%2C_California%2C_USA.jpgLe borate de sodium ou Borax "est un sel inodore et incolore, qui se présente sous forme de paillettes ou de poudre. Il peut être irritant." Le problèmes principal est qu'il présente des risques non négligeables pour la santé : " Le borax peut entrainer nausées, irritations cutanées, essoufflements, maux de tête et de graves lésions des organes en cas d'empoisonnement sévère. Depuis le 6 novembre 2008 les sels de bore sont classés toxiques pour la reproduction (catégorie 2) par la règlementation européenne et, comme tels, sont étiquetés toxiques (logo à tête de mort) avec les mentions suivantes qui doivent être clairement marquées sur les emballages :  Peut altérer la fertilité - Risque pendant la grossesse d’effets néfastes pour l’enfant" Entre autres joyeusetés. En Cosmétique, il est utilisé comme émulsifiant, plus rarement comme conservateur. (source : wikipédia, Ekopedia)

 

Autant vous dire tout de suite que vous ne trouverez jamais ces deux ingrédients dans mes recettes, surtout qu'ils sont particulièrement faciles à remplacer. Le blanc de baleine peut-être remplacer par n'importe quel beurre (je vous conseille le beurre de Karité qui contient de l'acide stéarique, qui peut aider à stabiliser l'émulsion), de l'acide stéarique pur, ou même rien! Quant au Borax, on peut le remplacer par un émulsifiant huile dans eau comme le céralan. Je pense que l'olivem protection et la cire n°1 devraient fonctionner aussi, mais n'ayant jamais vu, ni testé ces deux émulsifiants dans un cérat, je ne m'avancerais pas.Voici donc la recette de base que je vous propose :

 

Recette de base :

 

Phase aqueuse 23%


Phase huileuse 76% composée de :

50% d'huile

13% de beurre

13% de cire


Phase active 1%

 

NB : les conservateurs (cosgard et vitamine E)

 

Ma phase aqueuse est généralement composée d'une infusion. Pour la phase huileuse j'utilise généralement du beurre de karité, de la cire d'abeille, et des macérâts huileux de plantes en fonctions des propriétés voulues.

 

Matériel :

2 bols (pour faire chauffer les phases)

quelques béchers (pour peser les ingrédients)

1 maryse et un fouet

1 balance

2 bains-marie

 

photos 01.12 012

 

 

 

Au niveau du procédé, le cérat se prépare de la même manière qu'une émulsion huile dans eau :

 

Préparez et Désinfectez le matériel

Pesez séparément les ingrédients de la phase huileuse et mettez-les à fondre au bain marie.

photos 01.12 015    photos 01.12 014

 

 

Faites de même avec la phase aqueuse.

photos 01.12 016

 

 

 

Une fois la cire fondue (point de fusion : 72°C), laissez les huiles au bain-marie et versez la phase aqueuse dedans.

photos 01.12 017

 

 

 

Fouettez énergiquement quelques secondes au bain marie, puis sortez le récipient. La texture est très liquide et  l'émulsion ne prend pas tout de suite, c'est normal.

photos 01.12 018

préparation liquide. Température>72°C

 

 

 

Au moment où la préparation passe en dessous de 72°C, l'émulsion prend d'un seul coup (c'est assez impressionnant d'ailleurs!). La préparation blanchit et la texture se forme.

photos 01.12 021

émulsion prise. Température <72°C

 

Continuez de fouetter énergiquement jusqu'au complet refroidissement. Selon Chritinou, c'est le secret d'un cérat réussi! Vous pouvez mettre votre récipient dans un bain marie d'eau froide pour accélérer le refroidissement.

Une fois le cérat bien froid, ajoutez les actifs, le cosgard et la vitamine E, mélangez pour bien dissoudre le tout et mettez en pot à l'aide de la maryse.

photos 01.12 023

 

  Recettes :

- Cérat cicatrisant "crève crevasse"

- Cérat pour petites fesses

- Cérat post épilation #1

- Cérat apaisant post-épilation #2

 

Pour vous aiguiller dans vos formulations, je vous done quelques liens que j'ai trouvés intéressants :

 

  • Chez 100% plantes (mon inspiration de base)

* L'accueil du site car je ne trouve plus la recette de base qui m'a inspirée.
* Cérat réparateur à l'avoine (je n'ai pas encore testé cette recette, mais je sens que ça ne saurait tarder...)
 

  • Chez Ppkosmetik mon mentor bien entendu

* Super Cérat, le justicier des peaux qui grattent  (avec du céralan)
 

  • Sur Potions et chaudron

- Recettes de base :
* Le Cérat de Galien sans borax par atelierdemichèle (vous y trouverez également la recette originale de Tallulah)
* Le Cérat olive-miel-citron par atelierdemichèle
* Le Bikini-bôm : cérat cosmétique post épilation par atelierdemichèle (intéressant pour substituer le blanc de baleine)
 
- Quelques innovations intéressantes :
* Le Cérat carotte-agrume par Venezia (elle y ajoute un tensio-actif). Je vous recommande chaudement son blog.
* Le cérat pour les hommes qui n'aiment pas le gras par Michèle (avec de l'huile de coco fractionnée et du céralan)

 

  • Chez Lolitarose (Je vous conseille vivement ce blog!!)

*Cold cream à l'@pimuls (un cérat à la cire d'abeille saponifiée).

 

J'espère que cet article vous plaira et surtout vous sera utile et vous donnera envie de faire des cérats!

Repost 0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 09:10

Chers amis, bonjour!

 

J'ai un peu de retard pour cet article puisque le mois de Juin touche à sa fin et qu'il va bientôt falloir passer à la cuillette du mois de juillet... (promis je serais moins à la bourre). Qu'à cela ne tienne, il pourra toujours vous servir pour l'année prochaine!

 

Commençons par un peu de langue française. Le mot "millepertuis" signifie en ancien français "mille trous", en raison des "poches sécrétrices transparentes présentes sur le limbe des feuilles allongées [qui] donnent l'impression de multiples perforations" (wikipédia).

 

http://img.over-blog.com/448x319/0/07/83/00/photos-flore/divers/millepertuis-perfore-feuille.jpgCliquer sur les images pour accéder au site d'origine

 

Ce terme renvoie en réalité à toutes les espèces de fleurs de la famille des hypéricacées (selon la classification phylogénétique), dont la seule caractéristique commune il me semble, serait la couleur jaune. Dans cet article je m'intéresserai uniquement à l'espèce que nous trouvons communément dans nos campagne, c'est à dire Hypericum perforatum, le millepertuis perforé, ou millepertuis commun, ou millepertuis officinal.

 

http://idata.over-blog.com/0/07/83/00/photos-flore/divers/millepertuis-perfore2.jpg

N'étant pas phytothérapeute, je ne vous parlerai ici que de ses utilisations par voie externe, et principalement de ses applications cosmétiques.

 

 

Le millepertuis s'utilise en macérât huileux. Sous l'action du soleil, l'huile de base prend une couleur rouge si caractéristique qu'elle prend le nom de "huile rouge de mille pertuis". pour réaliser ce macérât, Je vous renvoie à mon article  Les corps gras comme solvants : macérâts huileux, section "macération à froid". Pour cette plante il est nécessaire de laisser macérer au soleil afin que les actifs se développent correctement. Vous pouvez changer les plantes fraîches régulièrement, mais en une seule macération, vous obtenez déjà un macérât bien coloré. L'huile traditionnellement utilisée pour ce macérât est l'huile d'olive, mais vous pouvez utiliser n'importe quelle autre huile. Pensez à créer une synergie avec la plante : amande douce, jojoba (apaisantes), inca inchi (anti-inflammatoire), avocat, noyau d'abricot, rose musquée, inca inchi (après soleil), Argan, chanvre, inca inchi, rose musquée (réparatrice). Pensez à cueillir votre millepertuis début Juin, et de n'utiliser que les fleurs fraîchement ouvertes, afin qu'elles soient bien gorgées d'actifs. N'utilisez que le coeur et les pétales de la plante, pas les sépales (la partie verte de la fleur). C'est long et fastidieux, mais ce macérât est tellement utile, que le jeu en vaut la chandelle!

 

http://www.altheaprovence.com/millepertuis11.jpg

Ces principaux constituants actifs sont :

L' hyperforine : action antibactérienne, cicatrisante, anti-inflammatoire
L' hypericine et ses dérivés : responsables de la couleur rouge du macérât huileux, anti-inflammatoires puissants mais aussi photosensibilisants.
L' huile essentielle de Millepertuis riche en terpènes sesquiterpéniques : anti-inflammatoires puissants, décongestionnant lymphatiques

 

Ce macérât est donc indiqué en cas de brûlures légères et les irritations de la peau (coups de soleil, érythèmes fessiers, eczéma). Il calme les démangeaisons et apaise les rougeurs. Il possède également une action cicatrisante.

Enfin c'est également un anti-inflammatoire et antalgique qui traitera les douleurs articulaires et rhumatismales, il peut être appliqué en cas de crampes.

Vous pouvez donc l'utiliser dans les soins après solaires, les soins post-épilation, les soins bébé, les soins pour les sportifs et les vieux . Il peut être utilisé pur comme huile de massage ou intégré à un soin dans la phase huileuse.

 

Mise en garde : le macérât de millepertuis est très photosensibilisant. Il ne faut pas l'appliquer avant une exposition au soleil ou en début de journée. Gardez votre soin pour le soir. Il peut aussi y avoir des interactions avec d'autres médicaments, en cas de traitement demandez l'avis de votre médecin.

 

 

 


sources : wikipédia, Aroma-zone

à lire : futura santé ; Althéa Provence (site très intéresasnt, je vous en recommande la lecture)

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 08:25

http://www.acteurdurable.org/wp-content/uploads/2009/05/image_70.jpgL'eau est partout sur terre, et il n'y a pas de raison pour que les cosmétiques en soit une exception!! Mais toutes les eaux ne se ressemblent pas, et leurs compositions sont très variables.

 

L'eau potable doit répondre à des normes de qualité très stricte, comme le goût, la couleur, l'absence de produits toxiques etc. De plus, les eaux bénéficiant d'une appellation comme "eau de source" ou "eau minérale" doivent répondre en plus à des critères de minéralité précis.

 

L'eau distillée (source : une eau pure.com)

L'eau distillée est une eau naturelle, c'est à dire une eau puisée dans la nature, qui a été distillée. Lors de l'évaporation, les minéraux sont séparés de l'eau qui en est alors purifiée (c'est pourquoi la mer est salée). Pour obtenir une eau distillée, il suffit de la chauffer dans un alambic, et de récupérer la vapeur d'eau condensée à la sortie de l'alambic.

 

L'eau déminéralisée (source : une eau pure.com)

L'eau déminéralisée est une eau pas forcément naturelle (c'est à dire qu'elle peut être puisée dans un aqueduc) et débarassée de ses ions et minéraux par un procédé spécifique. En focntion de l'utilisation que l'on souhaite en faire, il faut plus ou moins la purifier. L'eau déminéralisée est celle que vous utilisez dans votre fer à repasser, pour éviter que la présence de minéraux n'entartre votre fer.

 

http://architecture-durable.typepad.fr/.a/6a01156fccf5d9970b0148c87573a2970c-800wiL'eau de pluie

L'eau de pluie est théoriquement une eau pure, complètement débarassée de ces minéraux et composants toxiques. En effet, lors du cycle de l'eau, l'eau de pluis s'évapore laissant, minéraux et autres produits derrière elle. Mais avec la pollution actuelle de l'air, en tombant, l'eau de pluie se charge des polluants présents dans l'air, se qui altère sa potabilité, voire la rend très toxique (pluies acides). Je recommande donc la plus grande prudence en se qui concerne l'utilisation de l'eau de pluie.

 

L'eau de source (source : CNRS)

L'eau de source est une eau naturelle, naturellement propre à la consommation. Elle est issue de nappes phréatiques profondes, ce qui les protège des pollutions issues de l'activité humaine. L'appellation "eau de source" est très réglementé. Comme les eaux de source n'ont que peu ruisselé à la surface de la terre, ce sont généralement des eaux faiblement minéralisées.

 

http://dialogueoecumenique.eerv.ch/files/2011/05/source.jpgL'eau minérale (source : CNRS)

Les eaux minérales sont des eaux de sources chargées en minéraux et en oligo-élément, ce qui leur confère des propriétés thérapeutiques particulières. Ceratines eaux minérales comme l'eau d'Avène ou l'eau d'Evian sont utilisées en cure thermales.

 

L'eau du robinet (source : Wikipédia)

L'eau du robient est puisée dans une nappe phréatique ou un cours d'eau, puis fortement traitée pour répondre aux critères de potabliité, et enfin distribuées aux ménages. La qualité de l'eau du robient est constamment surveillée, et tout risque de contamination pasager doit être immédiatement indiqué aux consommateurs. L'eau du robinet est assez minéralisée, souvent calcaire, et fait l'objet de bien des critiques. C'est pourtant une eau parfaitement potable, toujours disponible, dont le coût est relativement faible. N'oublions pas la chance que nous avons de nettoyer nos déjections avec de l'eau potable.

 

http://ec.img.v4.skyrock.net/ecd/un-n0uv3au-m0nde/pics/2491699535_small_1.jpgL'eau de mer (source : Wikipédia)

L'eau de mer composée de 30% à 40%  de sels issus de la dissolution des roches lors de l'écoulement des eaux de pluie. Elle se trouve dans toutes les mers et océans du globe. En fonction de sa provenance, les minéraux y sont plus ou moins concentrés (les mers intérieures sont plus salées que les océans) et sont de nature différentes. Ainsi les propriétés thérapeutiques varient également.

 

 

A l'eau que vous allez utilisez vous pouvez bien entendu y ajouter des plantes pour leur propriétés cosmétiques, leur odeur, leur couleur... sous forme d'hydrolat, d'infusion ou de décoction. Je vous conseille de les doser à entre 10% et 30% de votre produit fini. En effet, je trouve qu'utilisés à 100% de la phase aqueuse, les infusions et hydrolats abaissent beaucoup le pH et sont parfois trop puissants pour une peau sensible et réactive comme la mienne. En résumé, ils sont à manipuler avec un minimum de précaution. Enfin, sachez que les hydrolats que vous trouvez dans le comerce sont déjà conservés (pour pouvez vérifier sur l'étiquette, il est souvent noté 99% des ingrédient sont d'origine naturelle/biologique". le 1% restant est le conservateur), vous pouvez donc abaisser votre % de conservateur.

 

Personellement, je pense que toutes les eaux potables peuvent être utilisée en cosmétiques. En ce qui concerne l'eau de mer et l'eau déminéralisée, je pense qu'il faut faire attention à leur provenance et aux traitements subis afin de ne pas utiliser une eau contenant des éléments toxiques ou des polluants. Je conseille également  de faire bouillir l'eau que vous utilisez afin de tuer les éventuelles bactéries qu'elle pourrait contenir. Enfin, sachez que l'eau est un milieux extrèmement propice au développement des micro-organismes, et qu'un produit cosmétique contenant une phase aqueuse doit absolument être confectionné en respectant les règle d'hygiène de base, et contenir un conservateur.

 

En espérant que cet article ait éclairé votre lanterne!

Repost 0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 19:56

http://www.journaldesfemmes.com/beaute/soin-visage/quelle-creme-pour-mon-visage/image/beaute78155272banana-beaute-soin-visage-741669.jpgDe la mayonnaise au cérat Galien, en passant par la crème solaire ou l'après-shampooing, nous utilisons quotidiennement des émulsions. Largement utilisée en cosmétique, l'émulsion est un incontournable si vous souhaitez faire vous-même vos soins.

 

Je ne donnerais dans cet article qu'une petite définition, car je traiterai les procédés de réalisation dans des articles consacrés à chaque type d'émulsion afin de bien préciser le mode opératoire.

 

Une émulsion est donc  une " dispersion plus ou moins stable, sous forme de gouttelettes microscopiques, d'un liquide dans un second, non miscible avec le premier. (En parlant de deux phases liquides)" (source : Trésor de la Langue Français Informatisé). Une émulsion est donc le mélange de deux liquides habituellement non miscibles, généralement l'eau (la phase aqueuse) et l'huile (la phase huileuse).

 

Pour cela, deux solutions :

  • Soit on ajoute à ces deux phases un troisième ingrédient dont les molécules sont dites amphiphiles, c'est à dire qu'elle peuvent se connecter aux molécules des deux phases. Cet ingrédient est un émulsifiant, c'est le rôle de l'oeuf dans la mayonnaise. 
  • Soit l'une des deux phases contient une molécule capable de se fixer les molécules de l'autre phase, et qui joue alors le rôle d'émulsifiant ; c'est le cas du beurre de karité qui contient de l'acide stéarique, un acide gras capable de fixer les molécules d'eau.

Pour que le mélange puisse se faire, le rôle de l'émulsifiant est de disperser, c'est à dire de répartir une des deux phase de manière homogène dans la seconde. La phase dispersée est appelée phase interne ou discontinue, et l'autre est appelée phase continue ou phase externe. Ainsi, il existe deux types d'émulsion, selon si l'huile est dispersée dans l'eau ou l'inverse.

 

Les émulsions où l'huile est dispersée dans l'eau sont appelées "émulsions huile dans eau" (que d'originalité!!) et sont ce que l'on appelle communément les crèmes. Les gels comprenants une phase huileuse sont également des émulsions huile dans eau. Ce sont des soins riches en eau, légers et hydratants, qui peuvent s'utiliser quotidiennement, sur tous les types de peaux.

 

huile ds eau

 

Les émulsions où l'eau est dispersée dans l'huile sont apellée les émulsion eau dans huile. Ce sont des crèmes ou des pommades très grasses, qui ont un pouvoir protecteur, filmogène et occlusif supérieur aux émulsion huile/eau. Elle sont utilisées localement pour traiter un désagrément passager (par exemple un soin post-épilation, une pommade pour les boutons de moustiques...) ou pour protéger la peau des agressions extérieures comme le froid. Les émulsions eau dans huile sont les "cold-cream", les cérats, les triturations au karité.

 

  eau ds huile

Ce qui détermine le type d'émulsion, ce n'est pas l'ordre dans lequel on verse les deux phases, mais la proportion eau/huile et le type d'émulsifiant. Une émulsion eau dans huile est très riche en huile et doit être réalisée avec un émulsifiant type olivem protection. Les émulsions réalisées sans émulsifiant comme les cérats ou les triturations sont également des émulsions eau dans huile car la phase huileuse ne peut absorber qu'une petite proportion d'eau.  A l'inverse, les émulsions huile dans eau contiennent beaucoup d'eau et sont obligatoirement réalisées avec un émulsifiant adapté à ce type d'émulsion, comme l'olivem 1000 ou la cire n°3.

 

Enfin, il faut savoir que quelque soit le type d'émulsion que vous réalisez, vous devez respecter les règles d'hygiène de base de la fabrication cosmétique, et introduire un conservateur à votre produit car la phase aqueuse est propice à la prolifération des bactéries. Il est également conseillé de mettre un anti-rancissement pour conserver la phase huileuse.

 

Et voilà, à partir de maintenant les émulsions n'ont plus de secrets pour vous! Pour en savoir plus sur le procédé de réalisation de chaque émulsion, je vous invite à lire les articles correspondants. Vous pouvez également jeter un oeil sur les ingrédients composant une émulsion. Bonne lecture!

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 19:39

Et voici ma deuxième grande réussite de cette savonite aigue! Que c'est agréable quand les choses se passent bien!! Quand rien ne fait figer la pâte quand murphy et sa loi de l'emmerdemment maximal va embêter quelqu'un d'autre, quand ma tête de passoire n'a pas laissé passer la moitié des informations, quand tout se passe comme prévu...

 

Donc voici encore un savon que j'adore, au moins autant que funky granny. Il m'a donné plus de mal car il était très mou au démoulage, peut-être dû au fait que j'ai dilué mes colorants dans de la glycérine et dans un tout petit peu d'eau. Mais bon un petit passage au congel et tout est rentré dans l'ordre.. Je me suis très largement inspirée du savon de soaperstar que j'ai trouvé magnifique. Trève de bavardages, voici la bête:





Et la recette:
- coco 30% (dureté, mousse)
- palme 30% (dureté, mousse, lenteur de fonte)
- olive 30% (douceur, onctuosité)
- ricin 10% (mousse)

-oxyde bleu 1cc, dilué dans 1cc de glycérine ; 1cc d'eau ocre jaune + 1pdc d'ocre orange diluées dans 1cc de glycérine et 1cc d'eau ; oxyde de zinc 1cc diluée dans 1cc de glycérine + 1cc d'eau pour un marbrage faux funnel à trois couleurs.
- fragrance bergamote 2% du PDH
- 1cc d'argile blanche
- lessive de soude pour un surgraissage à 5%
- mica paillette sur le dessus.
Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 19:13

Et voici le colis que j'ai reçu de la prat de Murielle pour le swap de la saint valentin, organisé sur les tambouilleuses!

  

 

colis swap saint valentin 006

 

 Il contenait :

 

- des cookies de deux sortes (dont nous pourrons bientôt parler au passé... d'ailleurs, il y avait deux boîtes à la base, et comme vous pouvez le constater, sur la photo il n'y en a plus qu'une... je me suis dépêchée de faire les photos )
- des chocolats (idem)
- trois savons dont le tropical (le dôme) que je trouve trop beau, le coeur à l'argile noire et au lait de jument que j'ai bien hâte de tester, et le troisième que je ne connaissais pas et qui est tout simplement magnifique!
- des emporte pièces en forme de coeur
- du thé rooibos à la vanille (j'adore ça!!)
- un lait corporel au lait de jument (vous pouvez d'ailleurs m'appeler Cléopatre à partir de maintenant) que je viens de tester, il est vraiment super, il pénètre bien, pas du tout de toucher gras exactement comme j'aime, il est terrible!
- de l'arrow root (tu as trop assuré sur ce coup!! )
- des pipettes qui étaient sur ma liste AZ et que je vais pouvoir rayer!! trop pratique pour doser les HE dans un savon!!

 

 

  colis swap saint valentin 008 colis swap saint valentin 007 colis swap saint valentin 009

colis swap saint valentin 010

 

 

Un grand merci murielle, toutes ces petites attentions tombent pile poil, on dirait que tu as lu dans mes pensées!! J'ai pris beaucoup de plaisir à faire ce swap et j'espère que toi aussi!!!


Repost 0