Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 15:23

Une petite recette toute simple formulée expréssement pour l'anniversaire de mon frère qui aime les 100% coco et les parfums sucrés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La recette:


- 100% HV coco
- fragrance pet de singe 1% du PDH
- incrustations de billes de savons.
- lessive de soude pour un surgraissage à 20%

 

 

J'ai choisi les incrustations pour symboliser les pets du singe en question . Pour ceux que ça intrigue, cette fragrance sent très bon le sucré, les fruits. D'où le nom, vu que les singes mangent des fruits...

Sinon j'ai eu une grosse phase de gel ce qui me donne cette transparence. J'aime beaucoup l'esthétique et l'odeur de ce savon, et je pense que je vais m'en garder un bout, même si je ne suis pas fan habituellement des 100% coco.

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 15:03

Voici donc un savon est un raté qui est finalement bien retombé sur ses pattes. Initialement j'avais prévu un marbrage au cintre, mais comme j'ai eu une trace éclaire, j'ai été obligée d'improviser... J'ai donc moulé les deux pâtes l'une sur l'autre à la truelle, mélangé grossièrement à la petite maryse et texturé en suite à la baguette chinoise. Et finalement je suis assez contente du résultat :

 

 

  

 

 

 

 

  

 

La recette:

- coco 30% (dureté, mousse)
- palme 20% (dureté, mousse, lenteur de fonte)
- ricin 5% (mousse)
- saindoux 30% (crémeux, douceur, texture)
- colza 15% (douceur)


- fragrance élixir 1% du PDH
- argile blanche 3% du PDH
- pigment organique rose, 1% du PDH
- lessive de soude pour un surgraissage à 5%

 

 

 

 

Le pigment m'a été offert par violette, un grand merci à toi!!! La fragrance ne tient pas très bien à ce dosage, je pense qu'il faut au moins pousser à 2%. Je ne l'ai pas encore testé non plus, mais dès que c'est fait je vous en parle, promis!

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 10:38

Bon les amis passons aux choses sérieuses. Voici un de mes savons les plus réussis de cette savonnite aigue. Franchement je l'aime trop... 

 

Le voici :

 

 

 

 

 

La recette est une recette que je voulais tester depuis longtemps car elle utilise mes huiles préférées mais dans des proportions que je n'avais jamais testé donc ça m’intriguait. C'est chose faite! Pour les couleurs j'ai beaucoup hésité suite à mes ratages précédent, mais j'ai lu un article sur soap queen qui m'a donné le courage de pondre cette petite merveille. Mon seul petit regret c'est de n'avoir pas réussi un beau topping sur le dessus, mais je ferais mieux la prochaine fois. Il est beau quand même, je l'aime comme ça.

 

 

 

Pour le marbrage, j'ai utilisé la technique du faux funnel filmée par soaperstar qu'elle utilise dans cette vidéo et qui donne cette petite merveille. Au passage jetez un oeil sur son tablier, une pure merveille, je veux le même!! Je dois avouer que cette vidéo de soap queen m'a aussi inspirée. 

Voici la recette :
- coco 30% (dureté, mousse)
- palme 30% (dureté, mousse, lenteur de fonte)
- olive 30% (douceur, onctuosité)
- ricin 10% (mousse)

- colorant Néon violet (qui donne cette coueleur rose sombre que je cherche depuis des mois! j'ai enfin trouvé mon graal E_Vie), colorant Néon vert ,colorant Néon orange pour un marbrage faux funnel à trois couleurs
- frgrance granny smith 2% du PDH
- lessive de soude pour un surgraissage à 5% (je me suis lâchée pour le coup^^)
La fragrance est une tuerie!! J'adore! une odeur très sucrée et en même temps très aciduléequi ressemble bien à l'odeur de la pomme granny smith, mon frère trouve que ça sent le bonbon. Moi je la trouve juste géniale!! je ne l'ai pas encore etsté, mais dès que c'est fait je vous tiens au courant!


J'espère qu'il vous plaît également!
Repost 0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 15:34

Encore un que j'aime beaucoup!! Il fait partie de ma série obséssionnelle monomaniaque "je veux un marbrage in the pot à la japonaise, et je ne ferais que ça tant que je n'y serais pas arrivé! Et si je n'y arrive pas je m'asseois par terre et je pleure!"

Voilà les photos:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu le nombre d'images vous aurez compris que je l'aime bien celui-là 

 

 


 

 

 

 

Voici la recette: (je n'ai pas noté les proportions mais de tête ça doit être ça)

- coco 30% (dureté, mousse)
- palme 20% (dureté, mousse, lenteur de la fonte)
- ricin 5% (mousse)
- saindoux 30% (douceur, texxture)
- colza 15% (douceur)

- lessive de soude pour un surgraissage à 2%
- colorant Néon Bleu + quelques gouttes de Néon jaune pour obtenir du turquoise
- marbrage one pot avec incrustations de coquillages
- fragrance monoï (merci Calleg coeur ).

 

 

 

 

 

 

 

La fragrance ne sent pas le monoï après la saponification, mais elle sent quand même super bon, le frais, le propre, le savon, et peut-être la mer mais est-ce que ce n'est pas une confusion de mon petit cerveau avec l'esthétique du savon? Sinon il a une mousse bien crémeuse et bien grasse, due au saindoux. Le marbrage est assez bien réussi, mais il manque encore de légèreté par rapport à ce que j'attendais, donc mes marbrages one pot sont à poursuivre!!

Repost 0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 12:11

Pour ce savon, je souhaitais tester le savon opalin, qu j'ai vu sur le blog de Colchique. Pour obtenir ce résultat, elle dilue sa soude dans une solution composée à 50% d'eau et à 50% de glycérine. Ce savon m'a donné bien du fil à retordre, notamment à cause du fait que je l'ai fait à la lessive de soude et non à la soude en perle, mais également à cause d'erreurs toute bêtes.

 

Voici la bête :






et la recette:

Partie orange foncé
Partie orange clair
coco 30% (dureté, mousse)
palme 30% (dureté, lenteur de fonte)
ricin 5% (mousse)
macadamia 20% (douceur)
germe de blé 15% (douceur, couleur)
lessive de soude pour un surgraissage à 3%
Glycérine à poids égal avec l'eau
colorant néon rose
fragrance abricot 1% du poids des huiles
coco 30% (dureté, mousse)
palme 30% (dureté, lenteur de fonte)
ricin 5% (mousse)
macadamia 20% (douceur)
 
colza 15% (douceur)
lessive de soude pour un surgraissage à 3%
Glycérine à poids égal avec l'eau
colorant néon orange
fragrance abricot 1% du poids des huiles


Donc avec ce savon plusieurs problèmes se sont posés :

 

Prmièrement, en mélangeant mes huiles pour la première partie, je me suis rendue compte que l'huile de germe de blé était très foncée. Mais je me suis dit "rho pas grave, ça partira à la saponification". Mais en mixant avec ma soude je me suis rendue compte que ça ne s'éclairsissait vraiment pas beaucoup! Du coup je suis allé voir les tests de Kafée, et j'ai vu que l'hile de germe de blé colorait efectivement le savon en marron clair!!! D'où la couleur orange du savon, malgré le colorant rose... Du coup je me suis dit qu'il fallait que je change de recette pour la deuxième partie et avoir une autre couleur. J'ai donc opté pour de l'huile de colza, avec du colorant orange, en priant très fort pour obtenir un orange foncé et un orange clair. Ce qui est arrivé! Le dieu de la savonnerie était avec moi ce jour là!

 

Sauf qu' avec l'huile de colza, plus la quantité d'eau et de glycérine, mon savon était extrêment mou! Même après trois jours, impossible de le démouler!! Je l'ai donc passé au congel et attendu deux jours de plus pour le couper. Je trouve que je m'en suis pas trop mal sortie de ce côté là.

 

Enfin, dernier problème, l'ajout de glycérine! En effet, la glycérine augmente le pourcentage d'eau contenue dans le savon! et donc en plus d'avoir un savon mou, j'ai eu un savon qui puait!!!  J'ai donc prié très fort une deuxième fois pour ce savon, et encore une fois la grâce m'a été accordée! La mauvaise odeur a disparu avec la cure!

 

Pour terminer, quelques photos de sa réalisation:

Finalement je suis très contente de ce savon, il sent bon, il est bien doux, avec une mousse fine et crémeuse. Je pense que la prochaine je mettrais des barres de savon en inclusions, plutôt que des cubes, pour être sûre d'avoir des cubes dans chaque tranches. Et bien sûr, il faut que je retente le savon opalin!
Repost 0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 10:02

Pour celui-ci je voulais à la base faire un savon complètement vert avec seulement des incrustations de boules noires. Mais quelques heures avant de le faire j'ai regardé le savon de Ppk coeur d'oeilet dans la tourmente, et du coup, au moment de la confection, j'ai eu envie d'un marbrage one pot. Voici donc le résultat :

 

 

 


Et la recette:


- coco 30% (dureté, mousse)
- palme 30% (dureté, lenteur de la fonte)
- ricin 5% (mousse)
- colza 15% (douceur pour la peau)
- saindoux 20% (douceur pour la peau, texture du savon)
- lessive de soude pour un surgraissage à 3%
- fragrance avocat du didable 1% du poids des huiles. (parfum)
- colorant néon vert dilué dans de la glycérine pour un marbrage one pot avec inclusion de billes de savon noir.
Je suis très contente de ce savon qui mousse bien, très crémeux, une odeur à tomber!! Mon seul regret vient du fait que les billes noires se sont mal réparties, et certaines tranches n'en contiennent pas. Heureusement que le marbrage one pot est là pour raptraper le coup!
Repost 0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 09:59

Alors il y a un moment que ce savon me trotte dans la tête puisqu'il s'agit d'une des premières idées que j'ai eu quand j'ai débuté la savonnerie il y a plus d'un an maintenant. Puis j'ai fait ce voyage en Andalousie qui m'a laissé un souvenir impérissable. Enfin, j'ai découvert le blog de lolitarose et notamment ce savon que j'ai adoré. Le tout s'est mélangé dans ma tête pour à abouti à ceci :




  
 
  



Voici la recette:

100% HV olive en souvenir des champs d'oliviers s'étendant à perte de vue
Lessive de soude pour un surgraissage à 20% pour représenter la générosité et chaleur des andalous, et principalement des gens que nous avons rencontrés à Grenade.
1CS d'argile rouge pour la terre de ce pays, tellement sèche que rien ne pousse d'où cette couleur rouge brun, avec laquelle a été construite l'Alhambra, une forteresse aux jardins luxuriants d'une magnificence inimaginable.
1% du poids des huiles de fragrance jasmin, parfum de ces fleurs délicates qui embaument les rues de Grenade.
1 CS de sel (dilué dans un peu d'eau) pour symboliser l'océan et ces immences plages de sable blanc absolument désertes...

Bien entendu il manque beaucoup de choses car l'andalousie toute entière ne peut se résumer en un savon, et je ne peux que vous conseiller d'aller découvrir par vous même cette région inoubliable. J'espère que cet article vous aura donné envie d'aller respirer vous même l'odeur du jasmin, écouter vous même les notes de flamenco qui envahissent la ville dès la tombée du jour, voir de vous même la joie, l'energie et la puissance qui se dégagent de la danse, rencontrer vous même ces gens au coeur sur la main, vous balader vous même dans ces minuscules rues totueuses pavées de galets, et admirer de vos propres yeux la beauté de l'imposante alhambra...

 

Repost 0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 21:04

Bien évidemment j'ai au moins une dizaine d'articles en retard, et c'est bien pour cette raison que je vous en écris un qui n'a rien à voir avoir avec ma liste des priorités...

 

Aujourd'hui je vous présente la Pâquerette, dont le nom latin est bellis peremis. Cette charmante demoiselle est également connue sous le nom de petite marguerite, pâquerette des prés, fleur de Pâques, ou encore margriette. (source : Bien-être au naturel). Voici donc sa petite tête :

 

http://www.bien-etre-naturel.info/paquerette.jpglétypamignonne?

 

Pour faire très simple, je vous renvoie à la fiche d'Aroma zone (qui est très bien faite), que je compléterai avec mes connaissances personnelles.

 

Voici ce qu'en dit Aroma zone :

 

"Petite plante vivace à fleurs blanches, roses ou rouges, de la famille des Asteracées, la Bellis, porte également le nom de pâquerette du fait de sa floraison massive à Pâques. Son nom latin est riche de signification puisque bellis signifie beau et perennis signifie vivace, éternel... Beauté éternelle ceci pourrait donc résumer l'action de cette Astéracée, du moins c'est le message qu'ont voulu laisser nos ancêtres.

Largement présente dans toute l'Europe et le nord des Etats-Unis, la bellis était traditionnellement utilisée dans les soins de la peau puisque déjà à la Renaissance, elle entrait dans la composition d’onguents pour soigner les plaies et les tissus enflammés. Quelques utilisations traditionnelles la réservaient au soin des rhumatismes et des coups. En homéopathie, on l’utilise d'ailleurs souvent avec l'arnica pour soulager les courbatures et les meurtrissures. La macération huileuse de cette fleur permet d'extraire des composés naturels ayant les propriétés de tonifier les vaisseaux sanguins tout en décongestionnant les zones œdémateuses. On lui prête également des vertus raffermissantes sur les tissus relâchés. Elle est donc largement utilisée dans les soins du buste, les soins après-grossesse pour retrouver tonus et fermeté et dans les soins tonifiants pour le contour du visage."

 

Il faut savoir également que la pâquerette est une fleur comestible et très riche en vitamine C. Vous pouvez donc l'incorporer à vos salades pour une décoration originale. La vitamnie C est également un actif éclaircissant, qui aide à la dépigmentation. Elle peut donc être incorprée aux soins traitant le masque de grossesse, les tâches de viellesses, les cernes, les hématomes. Cet actif  complète donc parfaitement ses propriétés anti-inflammatoires, tensives, et décongestionnantes.

 

Si vous la cueillez vous-même dans la nature, sachez qu'elle se plaît un peu partout, mais a tout de même une préférence pour les endroits pas trop secs. Mon ardèche adorée ne lui convient pas tellement, même si certaines coriaces pointent leur nez dans ma pelouse. Cherchez-la donc dans les bois, les talus, les bords de chemin... Ensuite, pour concentrer ses propriétés, il faut la ramasser avant qu'elle se soit reproduite car avant la reproduction, elle se gorge d'énergie et de réserve nutritive qu'elle transmettra à la graine une fois fécondée. Mais comment reconnaître une pâquerette dévergondée, d'une pâquerette sage me direz-vous? C'est très simple. Si notre petite pâquerette s'est déjà reproduite, son petit coeur jaune est bombé ; ne la cueillez pas et laissez-l) vivre tranquilement sa petite vie de pâquerette. Alors que si elle n'a pas encore fricotté, son coeur et plat.

 

Enfin, pour utiliser ses propriétés, faites-la macérer dans un corps gras que vous choisirez en fonction de ses propriétés afin de le mettre en synergie avec la plante. Du karité pour un soin rafermissant ou réparateur, de l'huile de pépin de raisin pour un soin décongestionnant. Si vous voulez en revanche profiter de la vitamine C, il vous faudra en faire une infusion ou un HAG, car la vitamine C n'est soluble que dans l'eau.

 

En résumé vous pouvez l'utiliser :

- pour les soins tenseur : soins du buste, soins, post-grossesse ou post régime, oval du visage.

- pour les soins éclaircissants : soins contre le masque de grossesse, les tâches brunes, les cernes et hématomes.

- pour les soins réparateurs : tissus inflammés, hématomes.

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 20:31

Voici mon dernier essai de marbrage one pot. Comme je n'ai toujours pas atteint mon but, j'étais vraiment dégoutée, j'ai donc laissé tomber ce marbrage pour un petit moment.


      


La recette:

- coco 30%
- palme 20%
- olive 20%
- ricin 5%
- germe de blé 25%

HE patchouli 1,5% du PDH
HE pin sylvestre 1% du PDH
HE lavandin 2,5% du PDH

spiruline et argile rouge pour un marbrage one pot à trois couleurs

lessive de soude pour un surgraissage à 5%

Alors ce qui ne me plaît pas dans ce savon : déjà la spiruline mal mélangée qui me fait de points verts horrible. Ensuite les colorants qui sont mal dosés, mes couleurs sont beaucoup trop sombres et donc pas belles par rapport à ce que je voulais, Ensuite mon marbrage qui n'est pas assez fin, on est très loin de l'aspect aérien des marbrages japonais. Et enfin je trouve qu'on ne sent pas assez le patchouli. Donc bref, rien de bien grave mais le tout mis ensemble fait que bof bof bof quoi...

Mais bon j'ai hâte de l'utiliser pour voir ce que donne l'HV germe de blé!!

 

Edit : au final ce savon est super à utiliser. il est bien doux, mousse super bien, il sent bon. C'est juste le visuel qui est un peu raté.

Repost 0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:51

Les ajouts sont à mon sens secondaire. Un savon bien formulé est suffisamment doux pour se passer d'ajouts. Cependant, il peut être agréable de faire des savons au lait, à la purée de fruits ou de légumes ou toute autre folie qui vous traverserait l'esprit. De plus, je trouve que certains ajouts apportent vraiment un petit plus au savon.

On peut diviser les ajouts en deux catégories : les ajouts liquides (catégorie dans laquelle j'inclu les crèmes, boues, purées, yaourts, et toutes sorte d'ajouts aux texturesplus ou moins liquides et  les ajouts solides (en poudre généralement).
 
Les ajouts liquides
 
Si vous travaillez à la lessive de soude prête à l'emploi, vous êtes limités dans vos ajouts de liquide. Pour savoir combien mettre de liquide en plus, il vous suffit de faire ce petit calcul très simple :

 

Calculez votre savon avec Soap Calc puis avec The Sage. Soap Calc vous donne le pourcentage d'eau à mettre dans votre savon, séparément du poids d'huile (3).
 
 resultat1
 
The sage vous donne le poids maximal d'eau que vous pouvez mettre en tout dans votre savon (7bis).
 
 http://img75.xooimage.com/files/b/1/4/the-sage6-2d07b07.jpg
 
Il vous suffit donc de soustraire le poids d'eau donné par Saop calc, au poids maximal d'eau donné par The sage pour obtenir la quantité maximale de liquide que vous pouvez ajouter.
 
Par exemple ici : 188 - 170 = 18g de liquide.
 
C'est Ppk qui m'a donné l'astuce et elle n'a jamais eu de soucis. Moi je suis un peu tête de mule, et des fois je mets plus de liquide que recommandé. Et ben à chaque fois j'ai des problèmes (savon mou, qui pue, trace qui n'arrive pas...).

 
Si vous utilisez la soude en perle, là votre marge de manoeuvre est beaucoup plus large. Pour incorporer des liquides, vous avez plusieurs solutions:

  1. Vous utilisez le liquide en question comme liquide de dissolution à 100%. Dans ce cas, votre savon contient une grande proportion du liquide en question, mais cela peut aussi vous poser certains problèmes, comme le lait qui brûle par exemple.
  2. Vous pouvez dissoudre vos perles dans l'eau puis une fois la dissolution finie, et la chaleur retombée, ajouter votre liquide. C'est un peu moins concentré, mais c'est quand même pas mal, et vous ne risquez pas d'avoir de problèmes.
  3. Enfin vous pouvez dissoudre votre soude puis ajouter le deuxième liquide à la trace ou directement dans les huiles. c'est une technique pas mal pour tout ce qui est crème fraîche, boues, yaourt etc mais sachez que si vous ne diluez pas votre soude avec suffisamment d'eau, la trace va être très rapide, et aurez-vous le temps de faire vos ajouts? dans ce cas, il est préférable de calculer le poids d'eau de dissolution et d'y retrancher le poids de votre ajout.

Voici une liste non exhaustive des différents ajouts liquides possibles dans un savon :

  • Les laits animaux, ou végétaux. Ceux-ci apportent principalement de la douceur. Je n'ai jamais pu tester en grande quantité, mais même en petite quantité c'est un ajout très intéressant. Faites attention si vous l'utilisez comme liquide de dissolution car il peut cuire et sentir mauvais suite à la réaction avec la soude. La solution est de la congeler et de dissoudre la soude avec ces glaçons de lait. Faites attention car les laits ont provoquent la phase de gel. Si elle est trop forte, il est fort possible que votre savon sente le lait cuit…

http://asset.keldelice.com/attachments/photos/280972/original/bouteille-lait-2145602_1350.jpg?1263849836

  • Les infusions. Je n'ai jamais testé, et je n'ai jamais eu d'échos là dessus. Vraisemblablement elles ne gardent pas leur odeur et colorent le savon. Mais gardent-elles leurs propriétés? Intéressant ceci dit pour un savon au café (désodorisant) ou au thé matcha
  • Les produits laitiers (crème fraîche, yaourts, fromage blanc). Je n'ai testé que la crème fraîche et j'adore! Je suis littéralement folle du crémeux que cela donne au savon! Je sais que Ophihia aime bien les yaourts, et Mizou le fromage blanc. Devant ces avis, j'en conclu que les produits laitiers sont de bons ajouts pour les savons.
  • Les purées de fruits ou de légumes. Selon le fruit choisi, elles apportent des choses différentes mais on peut généraliser sur la douceur. Attention car certains fruits comme la banane ou légumes comme l'avocat colorent légèrement le savon.
  • Les boues. boues d'argiles, de la mer morte etc... Ces ajouts apportent des minéraux, de la couleur, de la tenue à la mousse, de la dureté au savon, enfin que des bonnes choses quoi!

Les ajouts solides
 
Les ajouts solides sont relativement plus simples à utiliser puisqu'ils ne demandent pas de réduction d'eau. Cependant ils peuvent vous apporter un côté exfoliants pas forcément désiré.

 

  • Le sel : un de mes ajouts favoris! Il apporte des minéraux, de la dureté, une texture vraiment particulière et une odeur que j'adore, et qui se marie très bien avec la lavande je trouve. Vous pouvez l'incorporer jusqu'à 100% du poids des huiles. Personnellement je m'en tiens à 3% et je trouve que c'est suffisant. Je le dilue préalablement dans un peu de liquide et une fois ajouté à ma pâte à savon je mixe encore le plus longtemps possible pour qu'il soit très bien incorporé au savon. Si le sel est mal incorporé, vous aurez  un savon exfoliant (ce que je n'aime pas trop), friable et la coupe sera difficile (vous risquez de bousiller votre marbrage à la découpe).
  • Le sucre et le miel : je met ces deux ajouts ensemble car suite à la lecture de différents témoignages, ils ont des propriétés communes : favorisent la phase de gel, donnent une mousse généreuse (un peu comme du caramel), et de la douceur. Je n'ai pas testé le miel, mais j'aime beaucoup le sucre pour la texture qu’il donne à la mousse, ce côté gras, épais, des grosses bulles, j'adore!!

http://www.atoutfemme.com/wp-content/uploads/2010/10/miel-coulant.jpg

  • Les argiles : vous pouvez les incorporer sans eaux, à la trace, ou directement dans les huiles. L'argile blanche apporte de la blancheur et fait ressortir les colorants, l'argile rouge donne des couleurs allant de l'orangé au rouge brique, en fonction de la quantité, l'argile verte donne un vert pâle un peu fade à mon goût, et les argiles roses et violette donne un truc entre le marron et le gris, pas terrible je trouve...
  • La pierre d'alun : je ne sais pas ce qu'elle apporte car je ne l'ai jamais testée dans un savon , mais Mélinda Coss propose une recette en contenant donc je vous l'indique ici. Je crois q'elle l'incorpore en tant qu'exfoliant, mais aussi pour ses propriétés antiseptiques et désodorisantes.
  • Le marc de café : exfoliant doux, et désodorise. Je n'ai jamais testé.
  • Les oeufs : tout comme le lait, il faut faire attention qu'ils ne cuisent pas. Je n'ai pas non plus testé personnellement, mais j'ai testé un savon de Karo qui en contenait, et il était extrêmement doux et crémeux, un vrai bonheur!!!

 
Cette liste n'est bien entendue pas exhaustive, mais présentement, plus rien ne me vient à l'esprit... c'est déjà pas mal non, il y a déjà de quoi faire!!
 
En espérant que cet article ait éclairé votre lanterne!

Repost 0